Shopping Cart

Le Temple du CBD français

Dans la même rubrique

Nos guides

La République tchèque autorise une teneur en THC de 1 % dans le chanvre

drapeau republique tcheque
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram

Le gouvernement tchèque a adopté en septembre dernier un nouvel amendement, promulguant une hausse de la teneur maximale en THC dans le chanvre : certains produits pourront contenir jusqu’à 1% de THC et ne seront plus considérés comme des substances addictives.

Après avoir été signé par le Président Miloš Zeman, l’amendement entrera en vigueur le 1er janvier 2022.

Un cadre légal assoupli, de nouvelles opportunités pour la filière du chanvre

À l’échelle européenne, la politique de la République tchèque vis-à-vis du chanvre est plutôt progressiste. En 2010, elle dépénalise la possession personnelle de cannabis, puis en 2013, elle autorise le cannabis médical.

Néanmoins, la loi actuelle considère le THC comme une substance addictive, tous les produits qui en contiennent (hormis les produits médicaux) sont interdits à la production et à la vente.

Cet amendement est donc un pas de plus en avant. En assouplissant le cadre légal des produits finis à base de chanvre, il offre de nouvelles opportunités et plus de flexibilité aux acteurs de l’industrie du chanvre et du CBD.

Les extraits et les teintures à base de chanvre qui respectent le seuil maximum de 1% de THC pourront désormais être fabriqués et commercialisés sur le territoire tchèque. Le groupement CzecHemp souligne dans un rapport présenté à l’Assemblée que “les produits concernés devront être sûrs et ne pas faire l’objet d’utilisation abusive”.

Les producteurs de CBD attendaient aussi cet amendement au tournant : non seulement le risque que leurs cultures dépassent le niveau de THC autorisé est largement diminué ; mais en plus un taux de THC plus élevé signifie qu’ils pourront aussi augmenter le taux de CBD.

L’amendement ne prévoit toujours pas la commercialisation des cosmétiques à base de chanvre, mais autorise leur dépénalisation  – dans ce pays, il est courant d’en fabriquer chez soi de manière artisanale.

Concernant le cannabis médical, davantage de groupes privés agréés vont être autorisés à fabriquer des traitements à base de THC. Pour les patients, cela devrait signifier plus de produits disponibles et une diminution des prix, souligne CzecHemp.

Enfin, la loi introduit aussi la notion de “chanvre technique” (ou chanvre industriel). Cette appellation désigne une plante issue d’une graine répertoriée dans le catalogue européen, ou à partir de laquelle du chanvre peut être produit en respectant le nouveau seuil de 1% de THC.

Avec cet amendement, la République tchèque rejoint la Suisse, le Canada, les États-Unis et l’Australie dans la courte liste des pays qui ont passé le cap des 1% – la tendance mondiale étant à une teneur de 0,3% environ, à l’instar des nouvelles directives européennes, qui devraient entrer en vigueur d’ici 2023.

Romuald
Author: Romuald

Dans la même rubrique