Shopping Cart

Le Temple du CBD français

Logo White

Fumer du CBD au volant : le guide pratique

risque conduite sous cbd

Ces dernières années, de plus en plus de personnes se sont tournées vers le CBD, une molécule issue du cannabis, pour soulager divers maux, qu’ils soient physiques ou psychologiques. Dans ce cadre, on peut se demander si fumer du CBD est autorisé au volant et quelles sont les conséquences si vous désobéissez à la loi.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD, dont le nom complet est cannabidiol, est l’une des principales molécules contenues dans les plantes de cannabis. Il a un effet puissant sur le corps humain et est utilisé par les consommateurs pour atténuer divers symptômes qui affectent leur bien-être. Bien que le CBD ne produise pas les effets psychoactifs caractéristiques de la THC (tétrahydrocannabinol), il peut avoir des propriétés anxyolitiques et améliorer le sommeil.

Est-il légal de fumer du CBD au volant ?

Il est illégal pour une personne de fumer du CBD ou toute autre forme de cannabis au volant. La loi stipule qu’un conducteur ne doit pas être sous l’emprise d’une substance qui affecte sa capacité à conduire.

Le CBD est légal en France dès lors que le taux de THC est inférieur à 0.3% (anciennement 0,2%). Cependant,il n’est pas légal de fumer du CBD avant de prendre le volant en France. En effet, la consommation de CBD peut altérer les fonctions cognitives et psychomotrices, et donc impacter la capacité à conduire en toute sécurité.

De plus, si un test salivaire ou un prélèvement sanguin détecte la présence de THC, il est considéré positif, peu importe le taux. On recense ainsi plusieurs cas de conducteurs poursuivis pour conduite en ayant fait usage de stupéfiant, alors qu’ils n’avaient consommé que du cannabidiol acheté légalement en France.

Ceci s’explique par le fait que, contrairement à la consommation d’alcool au volant, le Code de la route ne fait pas de distinction en termes de taux pour la conduite sous l’influence de stupéfiants. Par conséquent, les tests salivaires réagissent à tout taux de THC, y compris ceux inférieurs à 0,3%.

Quels sont les risques associés au fait de fumer du CBD au volant ?

Fumer du CBD au volant comporte des risques importants, car cela peut affecter votre capacité à conduire. Le principal danger est le risque d’accident, car les effets du CBD peuvent entraîner des réactions ralenties, des troubles visuels et auditifs, une attention perturbée et une perte de coordination motrice. Toutes ces choses peuvent entraver votre aptitude à contrôler votre voiture et augmenter le risque d’accidents.

Il faut donc bien garder en tête que, bien que le CBD n’est pas d’effet psychotrope et soit vendu légalement en France, il n’est pas sans effet non plus. Consommé en grande quantité, il peut altérer certaines perceptions, et ne doit donc pas être consommé avant de prendre la route.

Que faire si on ressent les effets du CBD alors qu’on est au volant ?

Si vous sentez que vous commencez à être influencé par le CBD alors que vous conduisez, vous devriez prendre des mesures immédiates pour éviter de vous mettre en danger et de causer des accidents.

Vous devriez trouver un endroit sûr pour vous garer, couper le moteur et vous reposer. Une fois que vous êtes calme et reposé, vous pouvez décider si vous voulez reprendre la route ou attendre jusqu’à ce que les effets du CBD soient complètement dissipés.

Le CBD offre de nombreux avantages pour la santé physique et mentale, mais il est important de respecter les lois et de demeurer vigilant lorsqu’on en consomme.

Fumer du CBD au volant est illégal et comporte des risques, y compris des sanctions juridiques et des accidents. Si vous ressentez les effets du CBD alors que vous conduisez, vous devriez conduire en toute sécurité et trouver un endroit sûr pour vous arrêter et attendre que les effets se dissipent.

Dans la même rubrique

Logo White