Shopping Cart

Le Temple du CBD français

Logo White

Dans la même rubrique

Nos guides

Des chercheurs français se penchent sur les bienfaits du CBD pour traiter l’alcoolo-dépendance

etude cbd alcoolo dependance

À Lyon, le Centre Hospitalier Le Vinatier va entamer un essai clinique portant sur les effets du cannabidiol (CBD) dans le cadre d’un traitement visant à soigner la dépendance à l’alcool.

Du cannabidiol pour traiter l’alcoolo-dépendance ?

Avec 41000 décès par an et 2 millions de personnes en situation d’addiction, le coût social de l’alcool en France est estimé à 120 milliards d’euros – un chiffre similaire à celui de la consommation du tabac. 

Il existe de nombreux traitements pour traiter l’alcoolo-dépendance, mais tous les médicaments n’ont pas le même degré d’efficacité, d’autant plus que les patients ont des profils très variés. Face à un taux d’échec important, la pharmacologie étend ses horizons et suggère aujourd’hui que le CBD pourrait aider à réduire la consommation d’alcool et les dommages provoqués sur le foie.

Aujourd’hui, les recherches sur la capacité du CBD à réduire la consommation d’alcool sont certes encore limitées, mais apportent des résultats prometteurs. L’exemple le plus probant est une étude expérimentale menée en 2019 sur des souris rendues alcoolo-dépendantes. Les chercheurs ont noté que l’administration de CBD réduisait l’envie de boire de l’éthanol. Il a également été observé une réduction des lésions au foie et au cerveau causées par l’alcool, grâce aux propriétés antioxydantes et immunomodulatrices du CBD.

danger risque cannabidiol

Des résultats prometteurs, donc, mais qu’il convient de mettre en perspective en menant cette fois une étude clinique auprès de patients dépendants à l’alcool, afin de vérifier si les effets observés chez les souris sont extrapolables aux humains ou non. 

Tel est l’objectif de l’essai CARAMEL (l’acronyme anglais de “Cannabidiol for Reducing drinking in Alcohol use disorder and Modifying the Effects of alcohol on the brain and the Liver”, soit en  français “le Cannabidiol dans la réduction de consommation d’alcool et des dommages cérébraux et hépatiques liés à l’alcool”), mené dans un premier temps au CHU Le Vinatier à Lyon.

L’essai sera mené en double aveugle, ni le médecin ni le patient n’auront connaissance du traitement administré de manière aléatoire, à savoir un médicament à base de CBD ou un placebo. Afin de mener l’essai à bien, 76 patients majeurs, volontaires et répondant à des critères stricts suivront le traitement pendant 3 mois. Le traitement est fourni par un producteur pharmaceutique étranger, puisque la réglementation française n’autorise la production de CBD à visée thérapeutique que depuis mars 2022.

Des résultats aussi prometteurs que ceux obtenus sur l’essai mené auprès des rongeurs pourraient ouvrir à la porte à une étude de plus grande envergure, opérée dans toute la France sur des centaines de patients. Menée à plus grande échelle, cette prochaine phase pourrait permettre de déterminer les procédures d’utilisation du CBD pour le traitement des troubles liés à la consommation d’alcool : quels sont les dosages et les compositions les plus efficaces, combien de temps doit durer le traitement, quelle est la meilleure façon d’administrer le CBD, pour n’en citer que 3.

Author: Romuald

Good

Dans la même rubrique

Logo White