Shopping Cart

Le Temple du CBD français

Le CBD peut-il aider à réduire les effets de la maladie de Parkinson ?

maladie de parkinson

Avec plus de 6 millions de patients atteints dans le monde, la maladie de Parkinson touche principalement les hommes de plus de 50 ans. Cette maladie neurodégénérative cause des tremblements du corps incontrôlés et devient de plus en plus invalidante au fur et à mesure de sa progression.

Toutefois, un espoir se profile à l’horizon. Le CBD possède de nombreuses vertus et des études tendent à démontrer qu’il aide à lutter contre les effets de la maladie de Parkinson.

Qu’est-ce que la maladie de Parkinson ?

Maladie très invalidante, Parkinson désigne une dégénérescence du système nerveux. Cette pathologie touche la substance noire du cerveau, la zone qui fabrique la dopamine. Ce neurotransmetteur est lié à l’équilibre, l’attention ou encore l’humeur. Moins le corps produit de dopamine, plus il est donc touché par des problèmes musculaires et la dépression.

La maladie de Parkinson n’est pas mortelle, mais compromet fortement la qualité de vie des personnes atteintes.

Cette affection n’est pas reconnue comme étant héréditaire. Toutefois, certaines études ont récemment démontré l’existence de deux gènes liés à la maladie de Parkinson.

Il n’existe pas de remède à la maladie de Parkinson. Les divers traitements utilisés permettent uniquement de ralentir l’évolution de la maladie et de soulager certains symptômes liés à cette sous-production de dopamine.

Quels sont les symptômes de la maladie de Parkinson ?

Afin de bien visualiser les bienfaits que peut avoir le CBD sur la maladie de Parkinson, il est important de comprendre quels effets la maladie a sur le corps.

Les tremblements musculaires sont le symptôme le plus connu et le plus visible de la maladie. On parle de bradykinésie.

Les parkinsoniens rencontrent aussi souvent des troubles du sommeil et ont des difficultés à s’endormir. Ils souffrent de changements d’humeur fréquents et ont du mal à se concentrer.

La marche devient de plus en plus difficile au fur et à mesure de l’avancement de la maladie et les personnes touchées perdent l’équilibre. Les membres se rigidifient, occasionnant des chutes fréquentes.

On remarque également une perte de l’odorat, de la constipation et un déficit cognitif pour les formes les plus avancées.

Il y a cinq stades dans la maladie de Parkinson. Si elle est peu symptomatique au début, elle devient très handicapante à partir du quatrième stade. Une personne très atteinte perd son autonomie et a besoin d’aide pour tous les tâches du quotidien (manger, se mouvoir, la toilette, etc.)

Les traitements couramment utilisés pour lutter contre Parkinson

La Levodopa, ou L-dopa, est le médicament le plus souvent prescrit pour retarder le plus possible l’apparition et le développement du syndrome parkinsonien. Il s’agit d’un acide aminé qui aide à améliorer le contrôle des mouvements.

Les médecins peuvent aussi prescrire des agonistes dopaminergiques, qui imitent les effets de la dopamine : pergolide, apomorphine, ropinirole, piribédil, entacapone ou encore bromocriptine.

Certains patients malades de Parkinson peuvent également faire appel à la neurochirurgie. Lors de l’intervention, le praticien stimule la substance noire avec des électrodes. Toutefois, cette technique n’est utilisée que pour les personnes atteintes depuis plus de cinq ans, et qui ne présentent aucun trouble d’ordre psychiatrique.

Cependant, il y a des effets secondaires avec la L-dopa et tous les traitements imitant la dopamine, comme des vomissements, des somnolences et des troubles olfactifs.

C’est pourquoi un remède alternatif plus naturel changerait vraiment la vie des malades de Parkinson.

C’est maintenant que le cannabis thérapeutique fait son entrée !

Un petit point sur l’huile de CBD

Attention, cannabis ne veut pas toujours dire drogue et état euphorique. Il faut bien distinguer le CBD et le THC, deux cannabinoïdes issus du chanvre : le premier est légal en France tandis que le second ne l’est pas. C’est en effet le THC qui fait planer et qui peut générer une dépendance et des conséquences néfastes pour l’organisme.

Au contraire, le CBD ne possède aucun effet secondaire, offre des effets relaxants et soulage certaines douleurs, dont celles liées à la maladies de Parkinson. Couplé au THC, il peut même annuler ses effets planants et augmenter ses bienfaits.

Il s’agit simplement d’études et rien n’est encore acté ! Le CBD ne peut pas encore être considéré comme un traitement officiel pour contrer les effets de Parkinson.

Toutefois, de nombreuses publications scientifiques tendent à prouver que l’intérêt porté au cannabis est une excellente nouvelle pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson !

Le cannabis thérapeutique se présente sous forme d’huile ou de gélule. Les uniques effets indésirables sont peu importants, baisse de tension, somnolence, et surviennent parfois en cas de surdosage.

Comment le CBD peut-il soulager les effets de la maladie de Parkinson ?

Une étude réalisée par Paul Armentano et actualisée en 2017 rapporte que le cannabis bénéficie d’une réelle efficacité pour atténuer divers symptômes de la maladie de Parkinson.

Attention toutefois, il faut bien en garder en tête que le cannabis ne peut pas guérir la maladie de Parkinson. Il permet seulement d’en diminuer les effets secondaires et de ralentir son évolution.

L’huile de CBD augmente en effet la production de dopamine, ce neurotransmetteur lié au plaisir, à la coordination des mouvements, aux prises de décision et à la mémoire. Une personne malade de Parkinson qui ingère de l’huile de CBD retrouve donc un peu le contrôle de son corps, de ses mouvements et de son psychisme.

Une autre étude réalisée en 2017 mentionne le fait que le cannabis stimule le système endocannabinoïde, qui joue un rôle dans la régulation des inflammations et du système immunitaire. Un traitement au CBD permettrait donc d’atténuer les symptômes moteurs.

Au Brésil, des scientifiques ont mené une étude de six semaines sur 21 patients, tous atteints par la maladie de Parkinson. Ils présentaient également des troubles psychiatriques. Les deux tiers d’entre eux ont reçu un traitement à base de CBD, plus ou moins dosé, tandis que le dernier tiers a reçu un placebo. Tous les patients ayant ingéré l’huile de CBD ont montré des améliorations significatives de leur état de santé : moins de douleurs et de troubles moteurs. Selon cette étude, le cannabis thérapeutique réduit donc de beaucoup les symptômes liés à la maladie, sans pour autant la supprimer.

Un autre essai publié en Israël confirme ce résultat : 47 patients ont ingéré du cannabis thérapeutique, sur une période allant de 3 à 84 mois. 82 % d’entre eux ont alors observé une grande amélioration de leurs symptômes.

Le CBD diminue aussi les effets secondaires des traitements contre Parkinson

Selon différentes publications scientifiques, le CBD ne permet pas seulement de diminuer les symptômes de la maladie et de la ralentir.

De nombreux patients souffrent de dyskinésie suite à la prise de traitements contre la maladie de Parkinson. Ils prennent alors de l’amantadine pour remédier à ces nouveaux mouvements involontaires. Or, une étude effectuée en Australie sur des souris montre que la prise de CBD augmente les effets de l’amantadine.

Le cannabis thérapeutique peut même grandement diminuer à lui tout seul les symptômes de la dyskinésie.

Le CBD peut-il prévenir la maladie de Parkinson ?

On a vu que le CBD proposait de nombreux bienfaits aux malades de Parkinson.

Mais si une personne est destinée à souffrir de Parkinson en vieillissant, la prise régulière de CBD n’empêchera pas la maladie d’arriver. Le remède tiré du chanvre peut simplement retarder l’apparition des premiers symptômes.

En résumé, le CBD ne peut pas guérir les patients souffrant de la maladie de Parkinson. En revanche, il permet d’atténuer les effets de la maladie de manière douce et naturelle.

Quelle quantité d’huile de CBD ingérer pour ressentir des effets positifs ?

Aucune étude n’a déterminé une posologie précise pour soulager la maladie de Parkinson à l’aide de cannabis thérapeutique. Il faut rappeler que le traitement est encore expérimental et que rien n’est encore officiel.

N’oubliez pas de demander conseil à votre médecin avant de commencer à prendre des gélules !

Toutefois, l’idéal est de commencer à faible dose et d’augmenter peu à peu. Tous les patients qui absorbent du cannabis thérapeutique font une cure de CBD sur le long terme pour ressentir des effets durables. Par exemple, si vous pesez 80 kg, vous pouvez commencer à 17 mg, puis augmenter pour atteindre 105 mg par jour au bout de quelques semaines.

Il est important de choisir du CBD de bonne qualité, qui ne contient ni pesticides, ni métaux lourds. Optez également pour de l’huile à spectre complet et à forte puissance, qui contient d’autres cannabinoïdes (CBG par exemple).

Verdict final : le CBD peut-il devenir un traitement efficace pour soulager la maladie de Parkinson ?

L’huile de chanvre améliore donc la qualité de vie des personnes malades et les aide à retrouver confiance en elles et estime de soi. Grâce à l’huile de CBD, elles arrivent également à mieux dormir. Leur stress et leur anxiété diminuent, ainsi que les diverses inflammations dues à la maladie de Parkinson.

Même s’il faut encore faire des recherches pour prouver et découvrir les nombreux bienfaits offerts par l’huile de CBD, on sait déjà que cette solution alternative peut soulager de plusieurs manières les maux dus à la maladie de Parkinson.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram

En savoir plus