Shopping Cart

Le Temple du CBD français

Le CBD peut-il faire baisser la tension ?

prise de tension

L’hypertension est une maladie pernicieuse et silencieuse. Elle cause chaque année sept milliards de décès dans le monde.

La prévention joue un rôle majeur dans la lutte contre l’hypertension.

Malheureusement, il n’est pas toujours simple d’y échapper et une fois diagnostiquée, elle nécessite un traitement et un suivi à vie.

Le CBD peut-il contribuer à réguler l’hypertension artérielle et à mieux vivre avec cette affection ?

Qu’est-ce que l’hypertension ?

L’hypertension se caractérise par une augmentation de la pression du sang lorsque le cœur l’envoie dans les artères pour irriguer les organes.

En vieillissant, les artères se rétrécissent, créant une pression plus forte. L’hygiène de vie a également un rôle dans cette maladie chronique.

À la longue, elle provoque des maladies cardiovasculaires qui peuvent être graves.

Il existe deux types de tensions :

  • La tension systolique, lorsque le cœur envoie le sang aux artères.
  • La tension diastolique, qui correspond à la pression lorsque le cœur se contracte et se remplit.

On parle d’hypertension lorsqu’on est au-dessus de 14/9cmHg.

L’hypertension est déclarée une fois que trois prises seront faites en milieu médical.

En effet, beaucoup de facteurs influent sur elle : le stress par exemple, et certains moments de la journée sont plus propices à augmenter les chiffres. C’est pour cela qu’il faut plusieurs tests pour confirmer le diagnostic.

Les traitements de l’hypertension sont composés de plusieurs médicaments (bêta bloquant, diurétiques, anti hypertenseurs) et doivent être respectés à la lettre. De plus, de nombreuses visites chez son médecin sont à prévoir.

Et bien entendu, l’hygiène de vie doit être revue : plus d’activités physiques, régime sans sel, arrêt du tabac…

Notez que l’hypertension et le diabète sont souvent liés.

Le CBD et l’hypertension, des résultats positifs, mais non durables

Au vu de son effet sur le système endocannabinoïde et de sa capacité à maintenir un équilibre dans l’organisme, le CBD était le candidat idéal pour réguler la tension artérielle.

De ce fait, des études ont été menées. Une de ces études a été réalisée à l’université de Nottingham.

26 hommes ont été divisés en deux groupes : un groupe témoin à qui on a donné un placebo, et un groupe ayant reçu du cannabidiol, à hauteur de 600 mg, et ce pendant sept jours pour les deux groupes.

Le but ici était de voir les effets de doses répétées de CBD sur l’hémodynamique (conditions mécaniques du sang, comme la pression ou le débit).

Le résultat était plutôt encourageant, tout du moins au début. Effectivement, les chercheurs ont pu constater une baisse de la pression sanguine, mais pas sur l’effet répété du CBD. De plus, une tolérance s’installe rapidement, annulant les effets.

En revanche, une baisse de la rigidité des artères aurait été observée.

Cette étude n’est qu’une parmi tant d’autres à venir. Et si elle donne des pistes quant à l’action du CBD sur l’hypertension, le nombre de participants n’est pas assez représentatif pour en tirer des conclusions définitives.

Puis-je prendre du CBD en cas d’hypertension ?

Le CBD, on vient le voir, ne serait efficace que ponctuellement. Cela doit-il vous freiner dans la consommation d’huile de CBD, de tisane au CBD ou encore d’e-liquide au CBD ?

Deux choses : la première, c’est que le CBD est un allié contre l’anxiété, pour le sommeil, mais aussi que l’équilibre de l’organisme en général.

Il a également l’avantage d’aider à lutter contre les addictions, comme le tabac ou l’alcool, qui sont, rappelons-le, des facteurs qui favorisent l’hypertension.

En prévention, et en complément d’une bonne hygiène de vie, le CBD peut être intéressant.

En revanche, si vous êtes déjà hyper tendu, cela risque de ne pas changer grand-chose.

En outre, le CBD est une molécule, donc un principe actif. Qui peut avoir des interactions avec certains médicaments. Si vous souhaitez tenter, il faut impérativement en parler d’abord avec le médecin qui vous suit, sous peine de vous retrouver avec des complications graves.

En somme, en ce qui concerne cette maladie et le CBD, il vaut mieux penser à prévenir plutôt qu’à guérir, en attendant des résultats d’études plus complets.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram

En savoir plus