Shopping Cart

Le Temple du CBD français

CBD, grossesse et allaitement : ce qu’il faut savoir avant d’en consommer

femme enceinte

La grossesse est un moment extraordinaire et merveilleux pour la plupart des femmes. Sentir son enfant grandir, bouger, créer un lien avec lui avant sa naissance… ça n’a pas de prix.

Malheureusement, être enceinte implique également d’être soumise à quelques désagréments plus ou moins importants. Et comme souffrir ne sert à rien et empêche de profiter de ce moment avec sérénité, on est tenté, à juste titre, de prendre des remèdes, le plus souvent naturels, comme le cannabidiol. Au vu de ses propriétés, le CBD peut effectivement soulager les femmes enceintes. Mais est-il possible d’en prendre pendant la grossesse ?

CBD et grossesse, quels bénéfices ?

Si vous connaissez mal le CBD et son effet sur l’organisme, petite piqûre de rappel (très rapide).

Le CBD est l’une des molécules que l’on retrouve dans le chanvre, tout comme le THC. Le THC possède des propriétés psychotropes, recherchées par les consommateurs de cannabis.

Ce n’est pas le cas du cannabidiol (nom complet du CBD). De même, le CBD ne provoque pas de dépendance, peu d’effets secondaires et de contre-indications. Néanmoins, il y en a, comme pour tout.

Si le CBD a tant de vertus sans trop d’inconvénients, c’est grâce à son action indirecte sur certains récepteurs du système endocannabinoïde (CB1 et CB2 pour ne citer que les principaux). Pour en savoir plus sur le système endocannabinoïde, rendez-vous ici.

Les bienfaits du CBD

Là aussi, nous allons faire un petit résumé de tout ce que peut vous apporter le CBD au quotidien. Rassurez-vous, vous pourrez retrouver tout en détail sur cette page.

Donc, le CBD est très prisé pour ces raisons :

La liste n’est pas exhaustive, mais ce sont ses principales caractéristiques et celles pour lesquelles il est réputé.

Il va donc intéresser les personnes insomniaques, stressées, mais aussi celles qui ont des maladies chroniques, des cancers, ou toute personne souhaitant se soigner naturellement sans médicaments qui provoquent des effets secondaires.

Petite cerise sur le gâteau : le CBD peut vous aider à vous sevrer du tabac. La cigarette étant nocive pour le fœtus, il est fortement déconseillé de fumer en étant enceinte. Mais vous le savez, le tabac fait partie de ces substances dont il est difficile de se sevrer. C’est pourquoi ici, le CBD peut vous sembler être une bonne alternative.

Pourquoi prendre du CBD pendant la grossesse ?

Une femme enceinte peut rencontrer, durant sa grossesse, plusieurs soucis de santé. Souvent, ces maux ne sont pas graves, mais fort désagréables. Les nausées matinales, les hémorroïdes ou les sciatiques font partie de ces compagnons dont on se passerait bien.

On peut également rencontrer des problèmes plus méchants, comme l’hypertension.

Enfin, les angoisses, le stress et les insomnies sont également très fréquentes, surtout pour un premier enfant.

Le problème, c’est que la plupart des médicaments sont interdits pendant la grossesse, ou utilisés en dernier recours. Soulager les douleurs et se détendre devient alors très compliqué, ce qui pousse les femmes enceintes à chercher des alternatives dont le CBD fait partie, puisque ses actions sur l’organisme couvrent presque tous les symptômes que l’on peut ressentir lorsqu’on attend un enfant.

Attention au THC

Le THC, c’est ce qu’on prend lorsqu’on souhaite bénéficier d’effets psychotropes, comme dans la consommation de cannabis récréatif que l’on fume. Cette substance est interdite.

Mais comme le THC et le CBD vont de pair, car ils sont issus de la même plante, qu’en est-il des produits au cannabidiol ?

La législation française est très claire : la culture et la vente de produits au CBD sont autorisées, à condition qu’ils ne présentent pas un taux de THC supérieur à 0,2 %.

Au-delà, ils seront considérés comme des stupéfiants.

Même si le taux de 0,2% est faible, nous déconseillons aux femmes enceintes de prendre des produits affichant cette teneur.

Le THC pendant la grossesse peut mettre en danger l’embryon, autant que le fœtus. Retard de développement, risque d’accouchement prématuré. Chez l’enfant, la consommation régulière de cannabis pendant la grossesse peut provoquer des troubles de l’attention, de l’hyperactivité…

Donc, même s’il y a peu de THC dans les produits contenant au CBD, leur consommation est à éviter, surtout si elle est régulière ou importante.

Pour pallier ce problème, de plus en plus de fabricants proposent des produits au CBD sans aucune trace de THC.

Consommer du CBD durant la grossesse, est-ce dangereux ?

Si on connaît les effets du THC, en ce qui concerne le CBD, tout est encore flou.

Des études scientifiques ont été menées pour faire le point. Par exemple, cette étude de 2016, qui n’a trouvé aucun effet délétère chez le nouveau-né avec la consommation de CBD.

Les effets du CBD, ici, sont donc limités à la mère même si les cannabinoïdes traversent le placenta. Mais cela reste le résultat d’une seule étude, qui demande à être confirmé par la suite. Le produit étant nouveau, nous n’avons pas assez de recul pour être affirmatif.

Ici, donc, c’est le principe de précaution qui prévaut. Oui, consommer du CBD pendant la grossesse peut aider les femmes enceintes à supporter nausées, insomnies, à calmer l’hypertension.

Mais le manque de recul doit pousser à s’interroger et à se demander si le jeu en vaut la chandelle. Vous pouvez néanmoins consulter votre médecin, votre sage-femme ou gynécologue pour lui demander son avis sur la question.

L’allaitement et le CBD, prudence

S’il vaut mieux éviter la consommation de CBD pendant la grossesse, en prendre pendant qu’on allaite présente-t-il des risques pour l’enfant ?

Là encore, nous vous invitons à rester prudentes. Les cannabinoïdes, comme beaucoup d’autres substances (caféine par exemple) passent dans le lait maternel.

Si vous consommez du CBD alors que vous allaitez, votre enfant va donc lui aussi “prendre” du cannabidiol. Il est donc possible que la prise CBD entraîne des problèmes par la suite.

Et on ne connaît pas les effets du CBD chez le nouveau-né. Leur système endocannobinoïde est encore immature, tout comme leur système nerveux, digestif, etc.

Le principe de précaution s’applique donc là aussi.

Rajoutons à cela que le CBD a un goût assez prononcé et très spécial, que tout le monde n’apprécie pas forcément. En passant dans le lait maternel, il peut lui donner un goût assez désagréable pour votre enfant, comme pour certains aliments. Citons le chou qui n’est pas très conseillé durant cette période pour cette raison.

Les différentes formes de CBD

Si malgré tout, et après l’avis de votre médecin, vous souhaitez tout de même consommer du CBD, attention aux formes que vous prenez.

Première chose : ne fumez en aucun cas du CBD. Les fleurs de CBD sont de toute façon illégales et la fumée est toxique aussi bien pour vous que pour le fœtus. Cette forme est donc à proscrire.

Achetez uniquement des huiles, gélules, infusions ou e-liquide dépourvu de THC, et toujours dans une boutique réputée pour son sérieux.

Et attention au dosage. Mieux vaut un petit dosage que de commencer gros. Non seulement, vous pourriez avoir des effets secondaires, mais en plus, cela peut toucher votre bébé.

Crème et baume au CBD

Le CBD est devenu tellement populaire qu’il s’invite maintenant dans nos produits cosmétiques. Et on peut se demander, avec raison, si on peut les utiliser pendant la grossesse.

Selon cet article, oui, vous pouvez mettre sur votre visage des crèmes au CBD plus précisément au chanvre.

Leur concentration est peu importante sous cette forme un peu à part, et sera garantie sans THC, voire sans cannabinoïde.

Si vous avez ce type de baume chez vous, vous pouvez continuer à l’appliquer sans problème.

Conclusion : chez la femme enceinte, le CBD connaît le même sort que pour toutes les autres substances. Il vaut mieux s’abstenir, en l’attente d’études plus poussées. Il en va du bon développement du fœtus, mais aussi de sa santé plus tard.

En revanche, rien ne vous empêche de demander un avis médical et voir avec votre médecin si vous pouvez en consommer tout de même.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram

En savoir plus