Shopping Cart

Le Temple du CBD français

Quels sont les bienfaits du CBD ?

fleurs de cannabidiol

Le cannabidiol est un remède naturel de plus en plus populaire utilisé pour de nombreuses affections courantes.

Mieux connu sous le nom de CBD, il est l’un des 140 cannabinoïdes présents dans la plante de cannabis sativa L. Les cannabinoïdes sont des composés naturels produits par les trichomes, ces petites boules transparentes qui ressemblent à des cristaux et que l’on peut observer à la surface des fleurs de cannabis. C’est également dans les trichomes que l’on trouve les terpènes et les flavonoïdes, responsables respectivement du parfum et de la couleur des plants de marijuana.

Les cannabinoïdes exercent leurs effets en interagissant avec des récepteurs spécifiques présents à la surface des cellules, dans différentes parties du système nerveux central. Parmi les cannabinoïdes les plus connus, nous avons le CBD, le CBG, le CBN, le CBC et bien entendu le THC. Le tétrahydrocannabinol ou THC, est le premier cannabinoïde a avoir été identifié en 1964. C’est le principal cannabinoïde psychoactif présent dans le cannabis, responsable de l’effet planant associé à la plante. Cependant, contrairement au THC, le CBD n’est pas psychoactif.

Le CBD et le système endocannabinoïde

Tous les mammifères produisent également leurs propres cannabinoïdes. Ceux-ci sont appelés endocannabinoïdes et font partie du système endocannabinoïde. Le SEC permet de maintenir l’homéostasie, c’est-à-dire l’équilibre de notre organisme. Rien que ça.

Le CBD et les autres cannabinoïdes imitent les endocannabinoïdes lorsqu’ils sont introduits dans l’organisme. En interagissant avec les récepteurs des systèmes nerveux central et périphérique, entre autres, ils envoient des signaux qui aident à réguler des fonctions cruciales telles que l’humeur, la mémoire, l’appétit, la douleur, le stress, le sommeil ou encore le contrôle moteur. Ce sont les avantages potentiels de cette interaction avec le système endocannabinoïde qui font du CBD une molécule particulièrement intéressante, sur laquelle de nombreux scientifiques se penchent depuis trois décennies.

Les vertus thérapeutiques du cannabidiol

Le cannabis souffre toujours, en 2021, d’une mauvaise réputation du fait de sa forte teneur en THC, qui l’a conduit a être placé sur la liste des drogues de l’ONU. Grâce à la redécouverte du CBD, les choses commencent tout de même à changer. Ce n’est cependant pas de France que vient ce changement, le pays étant l’un des derniers d’Europe à avoir autorisé sa commercialisation. Malgré cela, il est toujours interdit de faire des allégations thérapeutiques sur le cannabidiol.

Les recherches sur le CBD, enclenchées timidement dans les années 1990, sont aujourd’hui de plus en plus nombreuses, sur des thématiques aussi variées que l’anxiété, l’inflammation, le sommeil ou encore l’addiction. Nous manquons tout de même de recul pour pouvoir attester de son potentiel médical sur certaines maladies, il faut donc être prudent lorsque l’on parle des bienfaits du cannabidiol.

Nous nous attacherons donc ici à présenter les principaux avantages du CBD pour la santé, basés sur les études scientifiques les plus récentes. Voici ce que vous devez savoir sur les vertus médicales potentielles du CBD et où en est la recherche en 2021.

Le CBD pour calmer le stress et l’anxiété

L’anxiété et le stress sont probablement les problèmes de santé mentale les plus courants pour lesquels les gens utilisent du CBD. C’est également un des aspects du cannabidiol les plus étudiés. Du simple trouble anxieux à l’anxiété sociale, en passant par les syndromes post-traumatiques, les troubles obsessionnels compulsifs et la dépression, les études sur le sujet se sont multipliées au cours de la dernière décennie et sont globalement très encourageantes. En effet, certains chercheurs pensent que le CBD pourrait modifier la façon dont les récepteurs de votre cerveau réagissent à la sérotonine, “l’hormone du bonheur”. Les produits au cannabidiol pourraient ainsi se positionner comme une alternative aux traitements courants de ces troubles, qui ne sont généralement pas dépourvus d’effets secondaires.

Le CBD pour le sommeil

Les propriétés calmantes et anti-stress que l’on attribue au CBD pourraient également jouer un rôle pour lutter contre les insomnies et autres problèmes de sommeil. Ces troubles étant souvent liés au stress ou à l’anxiété, la consommation de cannabidiol dans une routine du soir pourrait aider à mieux dormir. Si les études spécialisées en sont encore à leurs débuts, certaines suggèrent que le CBD peut aider à traiter un certain nombre de troubles du sommeil, notamment l’insomnie, le trouble comportemental en sommeil paradoxal et le trouble de somnolence diurne.

L’action anti-inflammatoire du CBD

Les cannabinoïdes ont des propriétés immunomodulatrices qui les aident à réguler le système immunitaire. Ils réduisent les symptômes des maladies liées à l’inflammation en supprimant les réponses inflammatoires. Ces propriétés immunomodulatrices incluent le rôle des cannabinoïdes, dans l’induction de l’apoptose dans les cellules immunitaires activées et la capacité des cannabinoïdes à supprimer les cytokines et les chimiokines dans les sites inflammatoires.

Dans l’ensemble, la recherche indique que les cannabinoïdes, notamment le CBD, pourraient être des agents anti-inflammatoires très efficaces pour l’inflammation des tissus nerveux, les maladies inflammatoires de l’intestin, du pancréas, l’arthrite, l’inflammation vasculaire et certains types de cancers déclenchés par une inflammation chronique.

Le CBD contre la douleur

Dans certaines cultures du moyen-orient et du sous-continent indien notamment, le cannabis est utilisé pour soulager la douleur depuis des millénaires. Les recherches plus récentes tendent à démontrer les propriétés anti-douleurs de la plante, en particulier du cannabidiol.

Des études ont montré que le CBD peut aider à soulager la douleur chronique en se liant aux récepteurs endocannabinoïdes, en réduisant l’inflammation et en modifiant la façon dont le cerveau perçoit les signaux de douleur. ​Les recherches indiquent, par exemple, que le CBD pourrait réduire les maux de dos en réduisant l’inflammation mais aussi l’anxiété, souvent associée à des douleurs dorsales chroniques ou de longue durée, et en améliorant l’état général de relaxation pour faciliter le sommeil.

Les douleurs neuropathiques, liées au système nerveux, sont des pathologies qui pourraient elles aussi bénéficier des propriétés anti-inflammatoire du CBD. Dans cette étude récente, les chercheurs ont ainsi noté une réduction significative de la douleur chez des personnes atteintes de neuropathie.

Plusieurs études réalisées sur des humains ont également associé le cannabidiol à des effets positifs dans le traitement de la douleur liée à diverses pathologies telles que l’arthrite ou à la sclérose en plaques.

Le CBD pour lutter contre les addictions au tabac et au THC

Récemment, le CBD a attiré l’attention des psychiatres et des experts en toxicomanie pour son potentiel dans la lutte contre la dépendance au tabac et au cannabis psychoactif.

Comme nous l’avons vu plus haut, le CBD interagit avec le système endocannabinoïde et régule le sommeil, la douleur, l’humeur et l’appétit. Il lutte contre l’anxiété, favorise un sommeil réparateur et régule la pression sanguine. Le CBD peut donc soulager certains symptômes physiques du manque de nicotine et aider à traverser la période de sevrage plus facilement. C’est ce que suggère cette étude de 2018 qui examine les avantages potentiels du CBD sur le comportement lié au tabagisme et au sevrage.

Concernant le cannabis psychoactif, on sait désormais que le cannabidiol inhibe les effet du THC, la molécule responsable de la sensation d’euphorie lié à la plante. Associé aux propriétés relaxantes dont on a déjà parlé, cela fait de lui un allié puissant pour ceux qui souhaiteraient palier l’arrêt du joint. Cette étude de 2020 s’est penchée sur les effets du CBD dans le sevrage THC, avec des résultats plutôt concluants.

Le CBD pour la peau

Depuis quelque temps, l’utilisation du CDB pour la peau suscite beaucoup d’attention. Comme la peau possède son propre système endocannabinoïde auquel se lie le Cannabidiol, ce dernier semble être efficace pour un large éventail de problèmes de peau. Bien que les études sur les bienfaits topiques des cannabinoïdes soient encore limitées, il est certain que la biologie cutanée est modulée par le système endocannabinoïde humain. La recherche suggère que l’huile de CBD peut être bénéfique pour un certain nombre d’affections cutanées, comme l’acné, le psoriasis ou encore l’eczéma.

Une étude de 2019 a mis en avant les effets positifs de la pommade au CBD dans la réduction des symptômes inflammatoires et cutanés. L’utilisation du CBD pourrait être une nouvelle méthode encourageante pour traiter les affections cutanées citées précédemment, sans les effets secondaires de certains traitements couramment utilisés pour ces problèmes.

Une étude plus ancienne de 2016 montre également les propriétés antibactériennes et antifongiques potentielles du chanvre, ce qui pourrait par exemple aider à prévenir l’acné due à des infections sur la peau.

D’un point de vue cosmétique, on connait également les propriétés antioxydantes du cannabidiol qui peuvent être utilisées dans bon nombre de produits pour la peau, tels que des crèmes anti-ages.

Le CBD pour mincir

Le CBD pourrait favoriser la perte de poids en réduisant l’appétit, en stimulant le métabolisme et en encourageant le brunissement du tissu adipeux. Cependant, la recherche sur le sujet est encore très limitée. Voici un point sur les dernières études.

La plupart des gens associent le cannabis à une stimulation de l’appétit, car les gens ont tendance à avoir faim après avoir consommé du cannabis. Alors que le THC peut provoquer la faim, le CBD pourrait entrainer le contraire. Le THC, lorsqu’il stimule les récepteurs du SEC, libère une hormone qui augmente la consommation de nourriture. En revanche, comme le notent cette étude de 2018, le CBD agit comme un antagoniste de ces récepteurs, ce qui peut aider à réduire l’appétit et à contrôler l’obésité. Cela s’explique par le fait que les antagonistes des récepteurs endocannabinoïdes bloquent ces derniers. C’est ce que montrait déjà cette étude plus ancienne réalisée sur des rats.

Une autre étude de 2019 étude et conduite sur 3 ans montre que les personnes consommant du cannabis, malgré la présence de THC, et donc, avec un appétit plus conséquent, étaient sous-représentées chez les personnes obèses.

Le CBD pour stimuler la libido

Si l’effet du cannabidiol sur la libido n’est pas encore clairement avéré faute d’études sur le sujet, il constitue un nouveau champ de recherche qui semble prometteur. En effet, le système endocannabinoïde, avec lequel le CBD interagit, régule toute une série de fonctions du corps et pourrait stimuler les fonctions des organes sexuels. Ses propriétés relaxantes et anti-inflammatoires sont notamment mises en avant pour expliquer comment le CBD pourrait améliorer la sexualité.

Certains avancent que la présence de récepteurs cannabinoïdes dans les tissus sexuels et les organes reproducteurs, notamment les testicules, permettrait au CBD d’accroître le flux sanguin vers les tissus, augmentant la sensibilité et favorisant la lubrifications naturelle du corps.

Il n’existe cependant à ce jour aucune étude scientifique sur le lien potentiel entre sexualité et cannabidiol. Cela n’empêche pas certaines marques de se positionner sur ce segment très spécifique en proposant des gammes complètes de produits au CBD pour le sexe.

Et les effets indésirables dans tout ça ?

On a beaucoup parlé des vertus du cannabidiol, mais qu’en est-il des effets secondaires ? Nous avons traité le sujet sur cette page, nous ne présenterons donc ici que les grandes lignes.

Pour faire simple, le CBD, comme tout principe actif, n’est pas dépourvu d’effets secondaires. Cependant, à ce jour, la communauté scientifique s’accorde sur le fait qu’il reste largement moins vecteur d’effets indésirables que de nombreux médicaments. Il n’y a pas non plus de dépendance physique au cannabidiol, contrairement au THC ou à certains anxiolytiques et somnifères.

Parmi les quelques effets secondaires rapportés, on retrouve les maux de tête, les trouble digestifs, des baisses de tension et vertiges ou encore de la somnolence. Pour ces raisons, il peut y avoir certaines contre-indications à l’utilisation de cannabidiol, pour les femmes enceintes par exemple, ou encore les personnes souffrant d’insuffisance cardiaque.

Sous quelle forme prendre du CBD ?

Quand on parle bienfaits, bien être et santé, la forme du CBD que l’on utilise à évidemment son importance. Parmi les moins recommandés, car plus nocives, on retrouve naturellement les fleur à fumer, mais aussi les e-liquides. Si ces derniers ont une des meilleures biodisponibilités qui existent parmi tous les types de produits au cannabidiol, il présente aussi un certain risque pour les poumons.

L’huile de CBD en prise sublinguale reste probablement le meilleur compromis entre efficacité et santé. Les tisanes et autres boissons au cannabidiol ne présentent également aucun risque pour la santé, mais ont une faible biodisponibilité. Cependant, combiné à d’autres plantes, le CBD en infusion peut être le meilleur choix pour ceux qui ont des problèmes de sommeil par exemple. Les cosmétiques, de leur côté, ont un usage plus spécifique dans le cadre d’une routine beauté ou pour agir localement sur une douleur superficielle.

Comme vous l’aurez compris, il existe autant de formes de CBD qu’il y a d’utilisations, à vous d’en essayez plusieurs pour voir celle qui vous va le mieux.

Conclusion

Les propriétés et vertus qu’on attribue au CBD sont intimement liées aux avancées de la recherche scientifique dans ce domaine. Si l’on considère que la grande majorité des études sur le sujet ont été réalisées à partir des années 2010, nous ne sommes encore qu’au début de la recherche. On en connaît toutefois déjà beaucoup sur certaines propriétés sur lesquelles les chercheurs se sont davantage penchés, notamment son action anti-inflammatoire et ses propriétés relaxantes.

Les perspectives commerciales extraordinaires et l’engouement populaire pour ce produit, qui s’affranchit peu à peu de l’image de substance controversée qui a longtemps collée au cannabis, devrait tout de même permettre d’accélérer la recherche dans ce domaine. La plupart des pays occidentaux ont d’ors et déjà légiféré en faveur de son autorisation, et il y a tout lieu de penser que nous allons en découvrir davantage sur ce précieux cannabinoïde dans les années à venir.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram

En savoir plus