Shopping Cart

Le Temple du CBD français

Lutter contre le stress et l’anxiété avec le CBD, c’est possible

personne anxieuse

Réputé pour ses vertus apaisantes, le chanvre est consommé pour se détendre. En des périodes troubles, comme celle qui nous vivons actuellement en 2020, la déprime et l’angoisse gagnent du terrain. D’ailleurs, la prescription d’anti dépresseurs a augmenté depuis.

L’alternative du CBD est donc de plus en plus séduisante pour les personnes stressées. Voyons pourquoi dans cet article.

Comment agit le CBD sur l’anxiété ?

La peur, la dépression, le stress… tous ces mécanismes sont difficiles à comprendre. Mais de nombreuses études ont pu repérer les différents facteurs qui font avoir des sueurs froides, des tremblements, un sentiment de mal-être, une boule dans la gorge, des idées noires.

Au départ de la peur se trouve l’amygdale. Cette partie du cerveau est dédiée aux émotions primitives. C’est elle qui nous fait réagir en cas de danger.

Mais elle joue également un rôle central sur le stress. Des personnes en état d’anxiété ou de dépression ont une amygdale plus grosse, et des messages sont transmis par son biais à l’organisme provoquant tremblements, sudation, accélération cardiaque.

C’est ici que le CBD va jouer un rôle. Plus précisément, sur le fameux système endocannabinoïde. Ce dernier envoie des signaux spéciaux qui vont être inhibés par le CBD. Cela aura pour effet de réguler le stress, et de ce fait, ses manifestations.

La sérotonine, l’hormone du bonheur (ou pas)

Enfin pas tout à fait. La sérotonine est en réalité un neurotransmetteur, qui a un comportement proche de celui d’une hormone. C’est une sorte de messager chimique.

Elle joue un rôle clé dans les troubles de l’humeur, sur l’isonomie, l’appétit et la dépression. Les traitements habituels contre ces troubles agissent sur la sérotonine en évitant que le neurone qui l’a synthétisé la recapture, empêchant ainsi une distribution et une concentration suffisante dans le cerveau.

Et le CBD dans tout ça ?

Et bien lui aussi a un atout dans sa manche. En agissant de la même façon que les médicaments classiques, c’est à dire en inhibant la recaptation, il va permettre à la sérotonine d’être en quantité satisfaisante. Nous pouvons d’ailleurs le voir dans cette étude.

Résultat, une baisse de l’anxiété et une meilleure humeur. De là à dire hormone du bonheur… Mais il est clair qu’un bien-être s’installe et contribue grandement à une baisse du stress, c’est indéniable. Et le tout sans effet secondaire et sans dépendance.

Attention : si dépression et sérotonine sont parfois liées, ce n’est pas systématique. Ainsi, si vous ressentez des troubles dépressifs, il est vivement conseillé de consulter. En effet, le CBD ne vous sera pas d’une grande aide si les causes sont différentes. Prenez-en si vous le souhaitez, mais allez voir un médecin.

La neurogenèse et le chanvre, amis pour la vie ?

La neurogenèse, c’est simple. C’est la création de nouvelles cellules cérébrales, permanente, qui a lieu dans l’hippocampe. Elle confère au cerveau sa plasticité (capacité d’apprentissage et régulation émotionnelle) tout au long de la vie. Néanmoins, avec l’âge, elle a tendance à diminuer.

Tout cela est bien beau, mais quel rapport avec le CBD, et surtout, avec l’angoisse, le stress ? Nous y venons.

Nous retrouvons ici notre ami, le système endocannabinoïde. Comme on peut s’en douter, et si vous avez lu nos autres articles, il intervient dans plusieurs fonctions de l’organisme, dont la neurogenèse.

En quoi cela peut avoir un effet anxiolytique ?

Eh bien, les récepteurs CB1 de notre système endocannabinoïde joueraient un rôle dans la neurogenèse entraînant des effets calmants. En somme, tout est lié.

Autres effets du CBD sur nos angoisses

Si certains sujets sont toujours à l’étude, ils sont tout de même prometteurs. Par exemple, le CBD serait capable d’agir sur notre mémoire profonde. C’est une bonne nouvelle pour les cas de stress post-traumatiques.

Les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) sont également une forme de stress handicapant pour ceux en souffrent. Mais le CBD semble ouvrir une brèche, apporter une lueur d’espoir et de nombreux bienfaits.

C’est à suivre de très près, nous vous tiendrons bien entendu au courant des avancements dans ce domaine.

Comment prendre le CBD pour lutter contre l’anxiété ?

Crise d’angoisse ou de panique, stress intense ou modéré… Ces situations sont difficiles à vivre, l’auteur de cet article en sait quelque chose (TOC, crise d’angoisse et de panique, tout cela est familier).

Et la recherche d’un moyen pour arriver enfin à gérer ces moments désagréables sans passer par la case médicaments et un vrai parcours du combattant.

Après avoir tout essayé, vous souhaiterez peut-être tenter l’aventure du CBD, mais vous ne savez pas comment.

Le plus simple reste la prise d’huile de CBD, sous la langue. L’action est rapide, ce qui est très pratique en cas de crise.

En ce qui concerne la posologie, cela reste compliqué. On conseille toujours de commencer par des microdoses.

Certains consommeront 5 à 10 gouttes trois fois par jour. C’est une dose normale, néanmoins chaque cas est différent. L’idéal reste de consommer 10 à 100 mg par jour, selon votre poids, la qualité et la concentration de l’huile et son spectre.

N’hésitez pas ici à demander conseil à des professionnels.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram

En savoir plus