Shopping Cart

Le Temple du CBD français

Le CBD contre l’acné : la fin du cauchemar ?

acne

L’acné est une maladie cutanée qui touche de très nombreuses personnes. Les premières concernées : les adolescents. Mais pas que. En effet, 25 % des adultes, notamment les femmes, sont touchées par ce problème certes bénin, mais disgracieux et parfois douloureux.

Si des produits et traitements existent, leur efficacité et leur innocuité sont souvent remises en cause.

Le CBD peut être une solution alternative intéressante pour tous ceux qui voudraient une solution efficace et naturelle.

L’acné, la guerre des boutons

Tout le monde connaît l’acné, ces boutons, points noirs et microkystes qui gâchent la vie de nombreux adolescents.

Mais peu de monde sait comment elle apparaît. D’où la question : qu’est-ce que l’acné exactement, et comment fonctionne-t-elle ?

C’est assez simple : elle affecte le follicule pileux qui se trouve à la racine des poils. À la base du follicule se trouvent les glandes sébacées qui produisent du sébum, très utile pour la peau. Lorsque tout est en ordre, ce système bien rodé permet de garder une peau saine. Mais lorsque ça se dérègle, des soucis peuvent apparaître, comme l’acné.

Le plus souvent, elle débute à l’adolescence, lorsque les hormones commencent à s’affoler. Car oui, les hormones ont bel et bien un rôle à jouer dans l’histoire. C’est d’ailleurs pour ça que certaines jeunes filles prennent la pilule.

Mais ce ne sont pas les seules responsables de l’apparition de l’acné.

Petit tour de revue des fauteurs de troubles.

Le sébum

Le sébum, c’est cette substance grasse (lipidique) sur la peau, qui la protège contre le dessèchement.

Il est indispensable à la santé de la peau, mais lorsque sous l’effet des hormones, la production de sébum s’accélère via les sébocytes, la peau devient grasse et des boutons peuvent faire leur apparition. Cette hypersécrétion de sébum est l’une des causes de cette maladie dermatologique.

Follicule pileux bouché

Le follicule pileux peut être obstrué. Les peaux mortes sont en général la cause de ce phénomène, mais également l’hyperkératose. On retrouve dans ce pore du sébum ainsi que ces peaux mortes, en faisant un véritable nid douillet pour les bactéries et un terrain parfait pour les inflammations.

Infection et inflammation

Tout ce petit bouillon de culture est l’endroit rêvé pour que les microbes se développent.

Cutibacterium acnes, le petit nom de la bactérie responsable de l’acné, prolifère et finit par provoquer une inflammation.

Les boutons deviennent rouges, douloureux et peuvent parfois s’infecter.

Les dommages collatéraux de l’acné

L’acné peut toucher plusieurs parties du corps, mais les principales restent le dos, et surtout, le visage. Elle peut être plus ou moins sévère et causer une grande souffrance psychologique.

En effet, elle est très visible et les personnes souffrant de cette maladie ont souvent honte et sont victimes de moqueries. Elles finissent par s’isoler et par s’enfermer dans la déprime.

C’est une conséquence trop souvent passée sous silence, et cette indifférence est d’autant plus blessante qu’elle est prise à la légère.

Traitements de l’acné

Pour lutter contre l’acné, plusieurs solutions existent. Néanmoins, toutes ne sont pas efficaces. Pire, certaines ont tendance à aggraver le problème.

C’est souvent le cas lorsqu’on tente de se débarrasser de son acné seul. On achète des produits trop abrasifs, qui vont dessécher et abîmer la peau. Résultat, la production de sébum augmente encore pour reformer une barrière cutanée.

De plus, ces produits sont souvent onéreux.

Selon la gravité de l’acné, classée en grade de 1 (légère) à 5 (sévère), le dermatologue peut prescrire des crèmes et gels nettoyants, ou ajouter des médicaments.

Les traitements classiques, prescrits par un médecin, peuvent, selon la gravité de l’acné se composer de plusieurs traitements.

Le traitement de première intention

Il concerne les acnés légères. C’est un traitement local, composé de crème ou gel à base de rétinoïde ou de peroxyde de benzoyle.

Traitement de l’acné modérée

Ce traitement associe les deux médicaments du dessus, si l’acné est un peu plus coriace ou si le traitement de première intention échoue.

La combinaison de leurs propriétés permet de lutter plus facilement contre l’acné.

Acné grade 4

Plus importante, l’acné de grade 4 nécessite l’application des traitements locaux précédemment cités, mais également la prise d’antibiotique par voie orale.

Acné sévère

Coriace, l’acné sévère doit être traitée avec de l’isotrétinoïne, principe actif que l’on retrouve dans le très connu Roaccutane.

Dans tous les cas, la prise de traitements doit être suivie par le dermatologue, en particulier quand il prescrit de l’isotrétinoïne.

En effet, les effets secondaires de ce dernier sont assez gênants. De plus, il existe des cas de suicides chez les jeunes prenant ce médicament. Si ces faits sont rares, il faut tout de même être vigilant et détecter les dépressions.

Le CBD pour lutter contre l’acné

Au regard des effets secondaires provoqués par les traitements classiques, beaucoup peuvent avoir envie de se tourner vers des solutions naturelles, au moins dans un premier temps.

Il existe d’ailleurs là aussi de nombreux produits à base de plantes qui promettent une action contre les boutons et points noirs.

Le cannabidiol est une de ces alternatives. Ses propriétés sont en effet bien placées pour lutter contre l’acné.

Le CBD est son action anti-inflammatoire : pour réduire les boutons

Eh oui, nous allons encore vous parler de l’action anti-inflammatoire du CBD. Et pour ceux qui ne seraient pas encore au courant, mais qui veulent comprendre quand même de quoi on parle, petit résumé.

Notre système endocannabinnoïde est truffé de récepteurs, dont les célèbres CB1 et CB2. Mais il y en a beaucoup d’autres, que le CBD est capable de faire réagir pour équilibrer l’organisme. De ce fait, les chercheurs se sont rendu compte que le CBD était un anti-inflammatoire très efficace.

C’est ici qu’il est intéressant pour lutter contre l’acné, puisque les boutons sont le résultat d’une inflammation.

Le pouvoir sébo-régulateur du cannabidiol

L’excès de sébum est un des plus gros soucis de l’acné. En plus de donner un aspect brillant et gras à la peau, il envahit les pores et fabrique un véritable réservoir à bactéries.

La seule solution pour s’en débarrasser est un nettoyage doux, deux fois par jour, une hydratation avec une crème matifiante, mais aussi des sébo-régulateurs.

Et ça tombe bien, car le CBD régule la production de sébum. Grâce à un processus complexe, les sébocytes libèrent moins de ce film lipidique. La peau est moins grasse, les pores moins bouchés, donc moins de boutons et de points noirs.

Lutte contre l’hyperkératinisation

Les follicules pileux bouchés, nous l’avons vu, font partie des causes de l’acné. Les cellules mortes et la kératine produite en excès expliquent pourquoi ces pores sont fermés, avec à l’intérieur assez de sébum et de bactérie pour former un bouton. Le CBD aurait une action contre ce phénomène, comme le montre ce document très complet.

Des études prometteuses

Ce sont les trois effets principaux du CBD pour lutter contre l’acné. Plusieurs études ont démontré qu’il était efficace et n’avait pas d’effets secondaires, comme le montre ces études parues en 2014 et en 2016.

Une autre étude plus récente va également venir confirmer ou infirmer les résultats.

Notons que le chanvre a également un effet contre l’anxiété et la dépression, ce qui peut aider les patients atteints d’acné, qui souffrent beaucoup du regard des autres.

Sous quelle forme prendre le CBD pour lutter contre l’acné ?

Sur le marché, vous trouverez toutes sortes de CBD. Mais les marques cosmétiques, depuis quelques années, s’intéressent fortement à ce produit et l’intègrent à leurs crèmes. Pas simple de s’y retrouver dans cette jungle. Voici quelques conseils.

Crème, gel et baume au CBD

On voit de plus en plus fleurir des crèmes à base de CBD, pour diverses applications : anti-âge, hydratation, et acné.

Méfiance tout de même. Certaines marques se servent de la popularité du CBD pour vous vendre des produits très chers, et parfois pas du tout efficaces. En cause, le faible taux de cannabidiol présent dans leurs recettes.

Alors même si c’est écrit en gros, vérifiez qu’il y a assez de CBD pour que les principes actifs soient assez nombreux, et que sa présence ne soit pas juste une allégation commerciale.

De même, il faut que votre crème soit pour peaux grasses et non comédogène.

L’huile de CBD

Ici, pas de risque, vous aurez du CBD. Même s’il faut veiller à bien choisir une huile full spectrum et de préférence bio.

Une huile au spectre complet vous permet de profiter de la synergie de tous les principes actifs de la plante, et une culture biologique vous évitera les pesticides.

Vous pouvez utiliser l’huile en complément de crème au CBD en en mettant quelques gouttes sous la langue. Cela va activer votre système endocannabinoïde et réguler votre organisme. Résultat, moins d’inflammations, moins de boutons.

Mais ça va aussi vous permettre de vous sentir mieux dans votre peau, d’être moins anxieux, déprimé et va vous aider à dormir.

L’huile de CBD peut également s’appliquer directement sur la peau. Quelques gouttes suffisent. Chauffez au creux de votre main et appliquez.

Le résultat étant forcément un peu gras, nous vous conseillons de l’appliquer le soir.

Si votre acné est importante, il faut toutefois consulter, car seul un traitement de fond pourra vous débarrasser de vos boutons. L’acné est une maladie, qui doit être traitée comme tel lorsqu’elle est trop gênante.

Et bien entendu, appliquez ces quelques conseils de base : crème solaire, produit spécial peau grasse, bonne hygiène, nettoyage de la peau et hydratation deux fois par jour.

Avec cela, vous allez déjà diminuer drastiquement les boutons et points noirs.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram

En savoir plus